La restauration du Haut Fer

Depuis que M. René Durand, le dernier sagard a cessé d'exercer son métier (1963), cette scierie n'a plus fonctionné. Son mécanisme était apparemment intact, mais il nécessitait une sérieuse remise en état. Le canal s'était progressivement comblé par des alluvions (terre, roches, bois). Les crues hivernales avaient ouvert d'énormes brèches dans ses parois. A la scierie, une poutre maîtresse soutenant la halle s'effondrait. La turbine et le distributeur étaient hors d'usage. Il fallait, pour commencer, effectuer un nettoyage général de l'atelier.

Dans le cadre d'un projet d'action éducative (P.A.E.) avec le Rectorat, les élèves du lycée professionnel Beaumont de Saint-dié sous la direction de Michel Tisserand, ont restaurés la turbine avec les techniques utilisées en 1850 ( tenons et mortaises, puisque la soudure n'éxistait pas ). Le Parc Naturel Régional des Ballons des Vosges a été, à cette époque un financeur des ses travaux.

Un autre projet avec le groupe "Etude & Chantier" a été mené pour la restauration du canal.

Le reste de la restauration a été conduit, en autofinancement, par Jean Durand, héritier de la scierie, et l'association "Le Lançoir" où l'on retrouve son frère Roger Durand et nombre de passionés des scieries.

L'association "Le Lançoir" cherchant à perpétuer son travail a embauché un jeune animateur/coordinateur en 2007. Jean et Yvette Durand, propriétaires de la scierie, ont décidé de la vendre à la Communauté de Communes de la Haute Meurthe afin que celle-ci puisse finir la restauration et prolonger, la vie de la scierie.